Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Roc d'Azur 2013

Publié le par crazymax

5 Ans après ma dernière participation au Roc d'Azur en 2008, c'est avec beaucoup d'enthousiasme et d'excitations que je m'apprête à prendre le départ de l'édition 2013!

Cette année, pas trop de chance, je me retrouve dans une vague tardive pour le départ. Le départ est prévu à 11h et sera finalement donné à 11h15.

Le départ est plutôt roulant, 7km de chemins roulants pour quitter la base nature et arriver à la première difficulté, la montée 'des mobil-hommes' se trouvant, comme son nom l'indique, dans un Camping. Le pourcentage est élevé, mais ça passe. Après cette première cote, pas le temps de se reposer que nous voilà déjà dans l'ascension du Fournel, magnifique montée avec vue sur la mer! Puis s'en suit la célèbre descente du même nom.

Au kilomètre 10, premier ravito, je suis encore frais, avale 2/3 bricoles, fait le plein du Camelbak et ne m'attarde pas.

Le circuit ressemble à de véritables montagnes russes, ça monte dure, ça descend sévère, ne laissant aucun répit au pilote. Pour ma part, toutes les descentes se font sur le vélo, bien que j'ai un semi rigide. Moi qui ne pense pas être le meilleur descendeur, je trouve toujours très étonnant tout ce monde à pied dans les descentes. Enfin eux sont à pied dans les descentes, moi je le suis dans quelques cotasses! Après tout, chacun son truc!

Après le passage du Col du Bougnon, km 40, une belle descente roulante et rapide de 2/3km nous amène à la dernière grosse difficulté de la journée, la cote dans le lotissement, longue montée sur le bitume dans un premier temps, puis sur la terre dans un second, agrémenté d'un fort pourcentage. Ayant laissé pas mal de forces dans les nombreuses montées précédentes, celle là je la ferai à pied. Arrivé en haut, on rejoint un single qui nous amène au dernier ravitaillement du parcours.

La fin du parcours sera beaucoup plus roulante, successivement sur piste cyclable, sur la plage puis via le célèbre sentier des douaniers.

 

Je franchis la ligne d'arrivée en 6h15, content de mon temps. En 2008 j'avais mis plus de 8h, et encore, ce temps peux être amélioré au moins de 30mn au regard du temps important perdu dans les bouchons.

Commenter cet article