Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Rando de la Lanterne - Fenioux (17)

Publié le par crazymax

 

http://farm9.staticflickr.com/8530/8612077349_5714c07257_b.jpg

 

Il y'a des coins en Charente Maritime, si on va y rouler, d'avance on sait que l'on va s'ennuyer royalement! Puis y'en a d'autres, comme Fenioux au sud de Saint Jean d'Angely, où l'on ne sera pas déçu et où l'on va rentrer rincé. Et bien là, cette rando à effectivement tenu toutes ses promesses!

8h, après avoir retrouvé Carole, Thomas, Jérôme, Max et Rudy, on décolle. On part à trois avec Carole et Thomas tandis que le reste de la troupe part un peu après. Dès le début, on est dans le vif du sujet, ça grimpe sur les 3 premiers kilomètres. Moi évidemment, comme je suis un véritable diesel, je ne suis pas à mon avantage et très vite Carole et Thomas creusent l'écart, mais pas grave, je les retrouverais après... que je croyais! Très vite, petits problèmes de fléchage, indépendant de la volonté des organisateurs apparaissent. Ca n'aura échappé à personne, on est le premier Avril, et des petits malins ce sont sentis bien inspirés en inversant quelques flèches  du fléchage mis en place. Du coup, kilomètre 2, me voilà de retour au point de départ! Je reviens sur mes pas, trouve l'erreur et repart donc sur le bon parcours, mais je ne retrouverais pas Thomas et Carole perdus quelque part dans les nombreux bois alentours!

Les 10 premiers kilomètres sont assez roulant, mais je suis frigorifié, et les jambes tardent à donner tout leur potentiel. Prmeière biffurcation 30-50km. Je sais que 50 sera trop, mais 30 sera pas suffisant, je prends donc la première boucle du 50 pour au final faire un mix des deux parcours. 

A partir du kilomètre 15, les choses sérieuses commencent! Les bois et les singles qui vont avec s'enchainent. Descentes techniques, tout y'est pour se régaler! Malgré les premiers caffouillage, le fléchage est impéccable, et intuitif, on a le temps de prévoir chaque changement de direction, mais en pleine vitesse dans les descentes. Malgré les pluies des derniers jours, le terrain est relativement sec, hormis quelques portions bien boueuses! Mais après tout, le VTT n'est il pas un sport où l'on joue avec les éléments? Pour le coup, oui j'ai bien joué!

A l'arrivée, avec 37km au compteur et 580 de D+, je n'ai pas demandé mon reste, j'en ai eu pour mon compte! Je retrouve Thomas Carole et Jérôme qui me racontent leur mésaventure et qui n'ont pas eu la même chance que moi, eux ce sont royalement plantés et n'ont que 30 au compteur, pourtant partis sur le 50!

Commenter cet article